Thérapie Brève Systémique Stratégique

 
        •              Ma pratique professionnelle de la thérapie s’inspire des travaux du célèbre Mental Research Institute (MRI) de Palo Alto (Californie) et de ses principaux chercheurs - Gregory Bateson, Jay Haley, John Weakland, Don Jackson, Paul Watzlawick, Richard Fisch,…
                       Le concept de thérapie brève est inséparablement lié à la notion de stratégie et l'intervention thérapeutique suivant le modèle de Palo Alto ne repose pas sur des normes ou des diagnostics mais se focalise sur les problèmes du présent et sollicite une participation active du patient en vue d'un changement défini selon ses propres objectifs.
          Cette « thérapie brève » ne s'attarde pas sur l'analyse des causes des problèmes mais se focalise sur le symptôme tel qu'il se manifeste ici et maintenant dans le système relationnel du patient En d’autres termes, les approches systémiques et stratégiques s'intéressent à la façon dont les problèmes se manifestent dans le présent et utilisent le contexte de vie actuel des patients pour les résoudre. Cette approche orientée solution est une approche inductive qui s’oriente vers ce qui est utile est générateur de solutions. Alors que traditionnellement, une démarche de changement se penche sur les problèmes à résoudre, cette approche se centre sur les solutions à mettre en place. La thérapie brève cherche à soulager la souffrance psychologique le plus rapidement possible en amenant le patient à faire des expériences nouvelles qui leur permettent d'affronter le présent et l'avenir de façon plus sereine.
                       Evidemment pour le patient il est tentant de connaître le « pourquoi », la raison, l’origine de son problème, mon questionnement sera plutôt orienté sur le « comment », de quelle manière le patient entretient-il, alimente t-il son problème ?
          L'accompagnement est donc centré sur ce que vit le patient au quotidien, dans le respect de sa vision de la situation. C'est au travers de ce qu'apporte le patient dans l'entretien que la thérapie oeuvre. Il s'agit donc pour moi, non seulement d'écouter le patient, mais aussi de le conduire à dévoiler concrètement par la parole, comment il vit le désordre pour lequel il vient consulter. Cette façon d'amener le patient à dévoiler ce qu'il perçoit/ressent est au coeur de l'art de la thérapie brève. Je défini un objectif précis à mon intervention et élabore une stratégie visant à modifier les interactions qui maintiennent le problème au sein du système concerné.
  • Pour qui ?
    Pour toutes les personnes souffrant de difficultés :


  • Personnelles - agoraphobies, claustrophobies, phobies sociales, crises de panique, , troubles obsessionnels compulsifs, manque de confiance, dépression, psychoses présumées, comportement de type délirant, hallucinations, conduites "bizarres", affections psychosomatiques, troubles alimentaires (anorexie, boulimie,compulsions,...), troubles du sommeil, problèmes de dépendances (alcool, tabac, drogue,...), préparation aux examens...psychotraumatismes (accident de la route, hold-up, agression psysique, sexuelle, etc...) et toutes autres difficultés psychologiques personnelles.

  • Relationnelles - problèmes sexuels, de couple, relations professionnelles difficiles, problèmes scolaires, ... et toutes autres difficultés relationnelles.

  • Familiales - relation parents-enfants, avec des personnes âgées, problèmes de communication, ... et toutes autres difficultés familiales.

Méthode Thérapeutique :
    Alors que les psychothérapies traditionnelles focalisent leurs efforts sur la recherche des origines des difficultés psychologiques, les approches systémiques et stratégiques s'intéressent à la façon dont les problèmes se manifestent dans le présent et utilisent le contexte de vie actuel des patients pour les résoudre.
Basées sur les nouvelles recherches en communication, les thérapies "brèves" cherchent à soulager la souffrance psychologique le plus rapidement possible en amenant les patients à faire des expériences nouvelles qui leur permettent d'affronter le présent et l'avenir de façon plus sereine.
    Approche axée sur les difficultés centrales vécues dans le présent par les patients, la thérapie brève accorde cependant une grande attention aux aspects cognitifs et affectifs de ces difficultés ainsi qu'aux réactions de l'entourage du patient.
On a en effet constaté que ces dernières peuvent bien souvent contribuer à la genèse ou au maintien de problèmes psychologiques, mais aussi à leur résolution.

 

    Afin de permettre une résolution rapide et efficace des difficultés, le traitement est actif : le psychothérapeute propose des "taches thérapeutiques" simples : observer, réfléchir ou faire certaines activités précises, parfois paradoxales, illogiques ou surprenantes.
Ces prescriptions ne sont ni coûteuses, ni compliquées, mais elles sont déterminantes car c'est de leur mise en application que dépend la réussite du traitement.
Il arrive que les proches concernés par le problème soient invités à certaines séances pour favoriser l'amélioration de l'état du patient.
 
La durée de chaque séance est fonction de l'évolution du traitement. Elle peut durer de 45 minutes à 01h15, selon les nécessités du travail.

    Cette approche interactionnelle s'applique aussi bien à quelqu'un qui souffre directement d'un problème qu'à quelqu'un qui souffre du problème que lui pose un membre de son entourage.

En fait, bien au delà d'une simple méthode de résolution de problèmes, la Thérapie Brève Stratégique de Palo Alto est une autre façon de penser, une nouvelle vision de l'être humain et de ses problèmes dans son environnement.

Bien entendu, du fait de mon parcours dans la relation d’aide, de mes différentes formations, lors des consultations j’utilise les « outils » (systémique, comportemental, PNL, Hypnose Ericksonienne,..) les plus adaptés pour une résolution rapide du problème chez le patient.


Contrat Thérapeutique :

    La psychothérapie se déroule sur une base minimum de 5 séances (ou moins si le problème est résolu avant). Si le patient et le thérapeute constatent que l'évolution est positive à l'issue des 5 premières séances, le traitement peut se prolonger le temps nécessaire, en fonction des changements que la patient souhaite voir s'accentuer.
Le secret professionnel est évidemment garanti.
Un accord signé par l'ensemble des acteurs est obligatoire lorsqu'il est nécessaire de recourir aux enregistrements vidéo des consultations (ex: mineurs, adolescents, ...).

 
A l'issue de la "dernière" consultation, les patients s'engagent à revenir 3 mois, 6 mois et 1 an après la fin du traitement pour procéder à une évaluation des résultats et à un renforcement du changement.
Si le patient est contraint d'annuler ou reporter son rendez-vous, il devra prévenir 48h00 minimum avant sa consultation, dans le cas contraire la consultation sera due.

 Remarque:

Si les patients sont totalement hostiles au traitement, il est possible d'obtenir des résultats intéressants en aidant la famille ou les proches concernés à réagir de façon thérapeutiques vis-à-vis de la personne présentant les troubles.

.